Bigard publie ses comptes sous la pression de L214

Pointé du doigt, Bigard s’est résolu mercredi à publier ses comptes, ce qu’il n’avait plus fait depuis 2013. Pour les associations L214 et Lanceur d’alerte, Bigard ne pouvait plus continuer tranquillement à ne pas respecter la loi. Comme le rapporte l’Usine nouvelle, ils avaient décidé d’assigner en justice le géant français de la viande ainsi que ses marques Socopa et Charal. La raison : la décision du groupe de ne plus soumettre, depuis cinq ans, ses comptes alors que c’est obligatoire. L’objectif de la démarche des associations, de la journaliste Inès Léraud et du lanceur d’alerte Pierre Hinard est de “rappeler aux tribunaux de commerce qu’ils disposent d’outils juridiques leur permettant d’agir efficacement contre les entreprises déloyales”, précise encore le communiqué.

“Ni les parlementaires ni le ministre de l’Agriculture n’ont pu contraindre le groupe à se conformer à la loi. Nous demandons au tribunal de commerce de faire respecter la loi et d’enjoindre ce groupe à publier ses comptes”, ajoute la cofondatrice de L214 Brigitte Gothière, citée dans le même communiqué. Ainsi, les rendez-vous sont pris les 5, 10 et 25 septembre 2019 aux tribunaux de commerce de Quimper, Angers et Créteil. En 2013, selon les derniers chiffres rendus publics par le groupe, Bigard affichait un chiffre d’affaires de four,three milliards d’euros et des bénéfices de 30 tens of millions d’euros.

Promesse de sanction qui dure depuis plus d’un an

Alors que fin mai 2018, l’ancien ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, assurait que Bigard allait être rapidement sanctionné par le tribunal de commerce du Finistère, si ses comptes n’étaient pas publiés, plus d’un an après, rien ne s’est passé. Le communiqué rappelle que début 2019, l’affiliation Lanceur d’alerte, en partenariat avec la Confédération paysanne, a obtenu par une assignation en justice que Lactalis publie ses comptes. Bigard a finalement cédé et a publié ses comptes, disponibles sur Infogreffe ce mercredi, annoncent Les Echos. Le chiffre d’affaires de Groupe Bigard était d’1,5 milliard d’euros en 2017, et celui de Socopa, une autre entité qui fournit des produits carnés, d’1,eight milliard d’euros. Bigard n’a pas contre par publié ses comptes 2018 : l’entreprise devrait le faire dans les mois à venir selon la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.