BlackRock – Ces financiers qui dirigent le monde

Voici l’enquête sur un acteur discret mais influent de la vie économique et politique mondiale. Mais avant de présenter la vidéo, revisionnons, histoire de se mettre dans le bain, un petit classique des guignols de l’info,” Les apparatchiks du capitalisme” avec la punchline légendaire p l’inénarrable Bob, C.I.O de la world Business:” Le communisme ça marche, il suffisait de privatiser!”

La réalité ne dépasse pas encore la fiction mais elle la rattrape à grands pas. En dehors de Wall Street, peut connaissent BlackRock, le plus puissant gestionnaire d’actifs de la planète avec ses 6 000 milliards de dollars américains passés, soit plus de deux fois le PIB de la France. Rapellons que les fonds de placements ne sont rien d’autre que des paniers d’actifs financiers, investis à travers le monde entier et qu’ avec la libéralisation des marchés financiers et la levée successive des contrôles des flux de capitaux, le monde est devenu un village. Pour se faire une idée de la puissance de BlackRock, il faut intégrer l’idée que ce fond gère à peu près la moitié du quantity investi dans le village. Sociétés, gouvernements et banques centrales : l’entreprise tentaculaire ne cesse d’étendre son influence dans toutes les directions, depuis sa création. On apprend ainsi dans le documentaire que Black Rock est impliqué en France dans les privatisations et les réformes des retraites ( 1 : 22 : 40).

La force de ce géant de la gestion réside dans les milliards de dollars que lui confient ses clients, pour la plupart des gros poissons de la finance: multinationales, associations financières et fonds d’investissement ou de pension. Grâce à cette manne financière, le groupe a mis le grappin sur de nombreuses multinationales. Le pouvoir actionnarial incarnné. Non content d’investir dans les entreprises les mieux cotées du monde, le gestionnaire d’actifs est aussi dans les petits papiers de gouverneurs de banques centrales, de ministres des finances et même de chefs d’État, à qui il prodigue de précieux conseils. Et pour cause : il dispose non seulement des meilleurs experts financiers, mais aussi d’un algorithme de prévision conjoncturel sans égal nommé Aladdin qui brasse 18 000 milliards de dollars quotidiennement.

La mainmise de BlackRock grandit à chaque nouvel investissement, le groupe vote déjà aux assemblées générales p 17 000 entreprises dans le monde. Vous pensiez peut-être que Bill Gates, Steeve Jobs ou Mark Zuckerberg étaient respectivement les actionnaires majoritaires de Microsoft, Apple et Facebook ? Que nenni, les plus gros actionnaires de ces groupes sont les plus importants distributeurs de fonds de placement de la planète, dont Black Rock occupe la première place. Selon des spécialistes, les trois plus gros fonds d’investissement seraient actionnaires majoritaire dans 90 % des 500 sociétés les plus importantes des Etats-Unis. Etant donné que ces fonds investissent dans des entreprises concurrentes, à la fable libérale des vertus de la concurrence libre et non faussée se substitue celle, plus collectiviste cette fois, de la ” propriété commune ” : c’est-à-dire qu’à un tel niveau de concentration du capital se constituent des oligopoles dominant certains secteurs. Lorsque les oligopoles deviendront des monopoles, puis un monopole, nous nous souviendrons p l’aphorisme de notre bon Bob:” le communisme ça marche, il suffisait de privatiser”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.