Réforme des retraites : Force ouvrière suspend sa participation à la concertation

Cela couvait déjà depuis plusieurs semaines. Force ouvrière vient d’annoncer qu’elle suspend sa involvement à la concertation sur la réforme des retraites. L’organisation syndicale avait pourtant prévenu. Le 1er avril, dans un courrier envoyé au Premier ministre, le secrétaire général, Yves Veyrier, s’opposait à”toute tentative du gouvernement de reculer encore l’âge de départ à la retraite que ce soit level report p l’âge légal ou allongement de la durée d’activité”. Il indiquait qu’en l’absence p clarification et de communication du projet du gouvernement, FO mettrait fin à la concertation. “Depuis ce courrier, nous n’avons eu aucune nouvelle et les dernières sorties médiatiques des différents membres du gouvernement ne nous ont pas rassurés”, affirme Philippe Pihet, en charge des retraites pour Force ouvrière.

Ce dernier a donc reçu un mandat de son organisation syndicale pour quitter la concertation. Mardi 16 avril, il est allé comme prévu rencontrer le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye. Mais au lieu de discuter de la gouvernance et des droits de solidarités, il lui a remis un courrier annonçant la suspension de la participation du syndicat à la concertation. “Ce n’est pas le haut-commissaire qui est en cause mais nous voyons bien que les décisions sont prises ailleurs”, précise Philippe Pihet. “Tant que nousn’aurons pas de certitudes sur le fait que l’on ne touche pas à l’âge p départ, nous ne reviendrons pas”, ajoute Eric Pérès, secrétaire général p FO-cadres. “Si jamais il y a un projet de loi qui type dans quelques semaines nous serons bien sûr là pour faire entendre nos revendications”, conclut Philippe Pihet.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.